Le double enjeu d’une organisation informatique

Ou comment répondre aux attentes fondamentales de l’entreprise parente
lundi 5 mars 2012

Les entreprises, quelle qu’en soit la taille, ne peuvent survivre si leur système d’information répond insuffisamment ou trop tardivement aux exigences d’aujourd’hui et de demain.

Mais demain est fait d’incertitudes : Les marchés et les clients évoluent vite, l’environnement économique change, des concurrents apparaissent, de nouvelles promesses technologiques voient le jour, l’horizon et les perspectives de l’entreprise s’élargissent, ainsi que les risques et les menaces qui pèsent sur son avenir.

Dans ce contexte particulièrement mouvant, la pression sur l’informatique s’accroît, alors même que les moyens sont sous contraintes, que le soutien des parties prenantes fluctue et que les couches applicatives et technologiques s’accumulent.

Répondre aux attentes c’est, pour l’informatique, effectuer quotidiennement une double démonstration :

  • Les ressources mises à sa disposition sont utilisées de manière optimale (Efficience)
  • Ces moyens et ressources sont utilisés à bon escient (Efficacité)

De tels efforts supposent en amont des principes de gouvernance clairs et acceptés ainsi qu’un niveau de maturité adéquat de l’entreprise et de son informatique.

L’infrastructure technique et l’architecture applicative doivent, dans cette optique, être conçues comme un support au changement. Elles constituent alors le système nerveux de l’entreprise.

Gérér les systèmes d’information en termes d’efficience et d’efficacité aboutit à en augmenter la contribution économique. Ce sont les deux enjeux primordiaux d’une organisation informatique.

Objectif d’efficience :

Rechercher l’efficience, pour l’informatique, c’est tirer le maximum des moyens et ressources qui lui sont confiés, par exemple :

  • Sélectionner et mettre en oeuvre les technologies adaptées
  • Optimiser les coûts d’exploitation et de renouvellement des applications et de l’infrastructure
  • Structurer les processus afin de fiabiliser les services (Développement, production, support)
  • Développer le capital humain et les expertises métiers et technologiques

L’efficience se mesure au niveau des services fournis et fait souvent l’objet d’engagements sur les résultats, plus ou moins contractualisés.

Certains de ces services sont externalisés, dès lors qu’il s’avère qu’ils seraient mieux gérés par des acteurs compétents du marché. La gestion des relations avec ces prestatires devient alors un élément clé de la performance de l’ensemble.

Objectif d’efficacité

Rechercher l’efficacité, c’est contribuer à ce que les moyens et ressources soient mobilisés pour des objectifs pertinents au regard des préoccupations économiques et stratégiques de l’entreprise, tels que par exemple :

  • Répondre aux exigences de baisse des coûts
  • Contribuer à l’amélioration des processus métiers
  • Supporter des initiatives stratégiques
  • Favoriser le développement de nouveaux modèles économiques

La recherche d’efficacité est évidemment partagée avec les métiers.

Elle implique d’une part l’évaluation à priori de toutes les conséquences des différents choix possibles et d’autre part la mesure à posteriori de l’impact sur l’entreprise des décisions prises.

.

GIF - 115.2 ko
Urbanisme
(USA 2011 - JM Laudereau)